Œuvre en papier réalisée par Lorenzo Papace

Usine n°2 – Machines du désastre

L’horrible usine rouge et grise repose ici, abandonnée sous un ciel menaçant.

Dimensions 28 × 23 × 6 cm

Livrée avec un solide certificat d’authenticité indispensable pour les collectionneurs d’art.

Livraison Chronopost gratuite à domicile sous 2 à 6 jours.

350 

1 en stock

L'horrible usine rouge et grise repose ici, abandonnée sous un ciel menaçant. Ses occupants semblent être partis après un incident, probablement causé par la concentration excessive de bâtiments et cheminées.

Cette œuvre en papier unique fait partie du cycle Machines du désastre mettant en scène la civilisation industrielle avancée, ses nuisances et son effondrement. Son cadre en bois blanc assure une bonne protection, une présentation sobre et élégante, et un accrochage facile.

Livraison offerte dans le monde entier

Paiements en ligne sécurisés

Rêvons ensemble

Je suis ouvert aux commandes et collaborations. Faisons plus ample connaissance et discutons de nos rêves les plus fous.

Autres sites

Suivez-moi

Newsletter

Pour connaître mes projets secrets et les nouveautés de la Galerie

Vous êtes bien abonné·e ! Oups veuillez réessayer...

Tous droits réservés © Lorenzo Papace.  BP 63017 — 69601 Villeurbanne CEDEX

Contacter
Lorenzo Papace

Veuillez m’écrire à mon adresse ou bien utilisez le formulaire ci-dessous. Je répondrai dans les meilleurs délais.

Lorenzo Papace, BP 63017

69601 VILLEURBANNE CEDEX

contact@lorenzopapace.fr

Contacter
Lorenzo Papace

Veuillez m’écrire à mon adresse ou bien utilisez le formulaire ci-dessous. Je répondrai dans les meilleurs délais.

Lorenzo Papace, BP 63017

69601 VILLEURBANNE CEDEX

contact@lorenzopapace.fr

Contacter
Lorenzo Papace

Veuillez m’écrire à mon adresse ou bien utilisez le formulaire ci-dessous. Je répondrai dans les meilleurs délais.

Lorenzo Papace, BP 63017

69601 VILLEURBANNE CEDEX

contact@lorenzopapace.fr

Newsletter

Pour connaître toutes mes actualités et bénéficier d’offres exclusives sur la Galerie, inscrivez-vous à la Newsletter.

Vous êtes bien abonné·es ! Oups, veuillez réessayer